P1040391

Pétition pour sauvegarde d’une forêt à Châtenay-Malabry

Un pétition, lancée par Vincent Gazeilles, conseiller général des Hauts-de-Seine, canton de Clamart demande la protection de la forêt et l’installation du site de maintenance et de remisage du tramway Antony-Clamart dans la zone d’activité NOZEOS au Plessis-Robinson.

Le site de remisage et de maintenance du tramway Antony-Clamart pourrait détruire un important espace forestier situé à Chatenay-Malabry. Ceci alors qu’un autre site adapté existe au Plessis-Robinson.

Pourtant, le 09/02/15, lors de la commission permanente tenue à huis clos, le Conseil général des Hauts-de-Seine a validé le schéma de principe du futur tramway Antony Clamart (T10). La destruction de 3 ha de forêt est maintenu, nous attendons maintenant les mesures compensatoires inhérentes à ce choix.

Plus d’informations sur le site du Parisien.

Continuons à nous battre pour proposer une meilleure vie à la planète et à l’humain.

P1040391

Pétition pour sauver le parc Robespierre de Bagneux

Le dérapage du PLU

Le nouveau PLU (Plan Local d’Urbanisme) de Bagneux supprime, au profit de la construction de la ligne de métro n°15, une partie du parc Maximilien Robespierre, principal poumon vert de la ville.

L’étude du PLU annonçait pourtant une toute autre vision des espaces verts de Bagneux :

« Bagneux est reconnue et appréciée pour ses espaces verts et naturels, à seulement 3 km de Paris. Cela reste une priorité, que notre plan local d’urbanisme, en cours d’élaboration, est en train de confirmer. »

Mme Marie-Hélène Amiable, maire de Bagneux, conseillère départementale des Hauts-De-Seine.

On peut par ailleurs lire sur la page espace verts du site de la ville ceci :

parcrobespierre

Les réactions…

Les réactions à la présentation du schéma de référence ont porté sur la réduction du Parc Robespierre et la question du stationnement.

Les interventions ont d’abord exprimé le désaccord et l’incompréhension des participants face à la proposition de réduire la superficie du Parc Robespierre, la création du parc ayant fait l’objet d’une mobilisation de la ville pendant plusieurs années. Il représente un poumon vert pour le quartier, et sera d’autant plus utile à l’avenir au moment où le quartier sera densifié. Il représentera un espace de respiration pour les habitants et futurs habitants de la partie sud du quartier.

A la proposition de CO-BE d’imaginer une dispersion des espaces verts pour les positionner de façon plus centrale et plus stratégique, il a été répondu qu’un espace vert ne doit pas être réduit à une unique fonction de passage, qu’il constitue aussi un espace de repos à l’écart de la centralité, à condition d’y aménager le mobilier adéquat.

Vous mobiliser

Pour faire entendre votre voix c’est donc par ici : http://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/sauvons-parc-robespierre-bagneux-92/18073

N’hésitez pas à soutenir la page facebook de l’évènement